Notre microprocesseur
contribuera à la souveraineté technologique
de l’Europe.

SiPearl en bref

SiPearl développe le microprocesseur haute performance et basse consommation qui sera le cœur des supercalculateurs européens indispensables pour affirmer la souveraineté technologique de l’Europe dans l’intelligence artificielle, la recherche médicale, la lutte contre le changement climatique, la gestion de l’énergie…

SiPearl microprocesseur européen

SiPearl, le concepteur
du microprocesseur européen

SiPearl a été créée en juin 2019 par Philippe Notton pour donner vie au projet du consortium European Processor Initiative (EPI) dont l’objectif est de favoriser le déploiement en Europe de technologies microprocesseur haute performance et basse consommation. Société à capitaux privés, SiPearl bénéficie du soutien de l’Europe. Elle est implantée en France, Allemagne et Espagne.

SiPearl développe et mettra sur le marché le microprocesseur européen qui accompagnera les supercalculateurs d’Europe pour atteindre la puissance exascale(*). Elle travaille en étroite collaboration avec ses 27 partenaires du consortium EPI  – communauté scientifique, centres de supercalcul, grands noms de l’informatique, l’électronique et l’automobile – qui sont ses parties prenantes, futurs clients et utilisateurs finaux.

(*) : 1 milliard de milliards de calculs par seconde.

Nos dates-clés

Partenariat avec Intel
pour le déploiement du supercalcul exascale en Europe

Ce partenariat a pour objectif de proposer une offre commune dédiée aux premiers supercalculateurs exascale d’Europe. Elle donnera aux clients européens des deux sociétés la possibilité de combiner Rhea, le microprocesseur à forte puissance de calcul et basse consommation de SiPearl, avec l’accélérateur Ponte Vecchio d’Intel, afin de constituer un noeud de calcul à haute performance.

Pour permettre cette combinaison, SiPearl prévoit d’utiliser et d’optimiser pour Rhea l’interface de programmation ouverte et unifiée, oneAPI, créée par Intel. L’utilisation de cette unique solution sur l’ensemble du noeud de calcul hétérogène augmentera la productivité des développeurs et le rendement applicatif.

Communiqué de presse SiPearl Supercalcul : partenariat SiPearl-Intel pour accélérer le déploiement de l’exascale en Europe

Notre écosystème

Ils nous soutiennent

Depuis son lancement opérationnel en janvier 2020, SiPearl est soutenue financièrement par la Commission Européenne dans le cadre du programme Horizon 2020. En décembre 2021, elle a été lauréate du programme Accelerator du Conseil Européen de l’Innovation (EIC) pour un total de 17,5 M€ : 2,5 M€ de subventions et 15 M€ souscrits par le fonds EIC Fund.

Nos partenariats sectoriels

SiPearl est un des 28 membres du consortium EPI aux cotés d’instituts de recherche, centres de supercalcul, grands noms de l’informatique, l’électronique et l’automobile qui sont ses parties prenantes, futurs clients et utilisateurs finaux.

La société est également membre du projet européen Mont-Blanc, du collectif PlayFrance.Digital, de l’association professionnelle GIM, de l’initiative public-privé ANRT.

Nos partenariats technologiques

SiPearl est membre de nombreux écosystèmes technologiques.

Ainsi, la société fait partie du groupe de réflexion ETP4HPC dédié à la recherche et l’innovation dans le calcul haute performance européen comme soutien à la compétitivité de l’Europe. Elle est également membre de Teratec, le pôle européen de compétence en simulation numérique haute performance.

Notre engagement
dans le développement responsable

En donnant les moyens à l’Europe de détecter plus précocement des maladies, de lutter plus efficacement contre le changement climatique, de produire des biens et des services de meilleure qualité, les microprocesseurs haute performance et basse consommation développés par SiPearl apporteront d’importants bénéfices environnementaux, sociaux et sociétaux.

En outre, SiPearl a choisi de s’engager dès son lancement dans une démarche progressive de croissance durable en favorisant la diversité dans sa stratégie de recrutement et en prenant de premières mesures pour minimiser l’impact de ses activités sur l’environnement (hébergement sur les serveurs green d’Ikoula, ouverture d’implantations au plus près des bassins de compétences, limitation de la consommation de papier).

D’autres actions en faveur d’une croissance durable vont suivre.

Menu